Question n°8 : La tentation de la distraction

Souvent dans nos échanges avec nos collègues, nos amis, nos enfants, nous gardons un coin de notre cerveau occuper à autre chose, à d’autres pensées, d’autres préoccupations … Graves ou triviales, ce n’est pas vraiment la question. Ce qui compte, c’est qu’alors, nous ne sommes pas tout à fait présents à l’échange qui se déroule. Notre écoute est partielle … Quelle soit à 70% ou 30%, également est négligeable dès lors que l’on n’est pas totalement attentif à ce qui se dit.

Ce défaut d’attention entraîne généralement de passer à côté d’informations importantes, fait durer de fait la conversation plus longtemps, et surtout peut générer des ambiguïtés : soit votre interlocuteur a pris votre écoute au sérieux et vous croit en possession d’information que vous n’avez pas entendu, soit il s’est rendu compte de votre inattention et la juge de façon négative. Développer l’attention s’apprend. Cet apprentissage permet de se libérer de la tentation de la distraction et apporte une meilleure présence au monde. Et plus particulièrement une meilleure présence à l’autre.

Notre exercice du matin
Question n°8 :

Incarnez-vous votre rapport à l’autre ? Quel que soit l’autre ?

Êtes-vous bien là, corps et esprit, dans vos relations avec autrui ? Faites l’expérience dès maintenant …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s