Se décentrer pour sortir de l’égocentrisme

Et si c’était une bonne résolution pour la nouvelle année ? Sortir de soi, un peu … C’est la clé de la bienveillance envers autrui. Une attitude bienveillante suppose de ne pas être centré sur soi-même. Autrement comment pourrait-on accepter et améliorer notre perception de l’autre ? Se décentrer de soi facilite la conciliation interpersonnelle sur une base de confiance, approfondit -ou au moins permet- le passage du Je au Nous. Du soi à l’autre. De l’un au collectif.

Un des premiers bénéfices de la bienveillance nous revient pourtant immédiatement. Car, les actes bienveillants qui nous viennent spontanément bloquent l’émergence du stress. C’est la source par excellence de génération d’une motivation forte, de sens qui nous invite à continuer.

La bienveillance induit une ouverture effective, aiguisée et sereine, indispensable à la connexion aux différents systèmes en lien avec l’activité, et à son potentiel propre, et permet en cela d’optimiser notre capacité d’action (i.e: agir dans le flow). Dans un mouvement cyclique, la bienveillance va ensuite assécher l’émergence des tendances égocentrées et permettre une inscription pérenne dans un fonctionnement optimal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s